Apprendre à célébrer chaque progrès

2 clés pour favoriser la motivation et la réussite de votre enfant

Je vais vous partager une expérience vécue récemment.
J’en ai eu très envie car la métamorphose de la petite fille a été spectaculaire.

Le message que je veux vous faire passer est le suivant :
Le chemin qui mène au résultat est plus important que le résultat lui-même.

Si le chemin se passe bien, le résultat suivra automatiquement.
Pour que le chemin se passe bien, il faut le décomposer en petits pas réalisables facilement et célébrer chaque progrès.

Voici l’histoire :

Une petite fille de 5 ans est à l’école, aujourd’hui c’est activité vélo.
Les petites roulettes ont été enlevées mais elle ne sait pas encore faire du vélo sans elles.
Ils sont 3 élèves dans ce cas et plusieurs groupes de niveau sont formés.

L’objectif de l’atelier est variable selon le groupe.
Pour elle, le but est de prendre confiance et de trouver l’équilibre sur un vélo sans roulettes.
L’atelier commence, elle est sur son vélo, la tête basse et refuse de prendre part à l’exercice.

La raison qu’elle évoque est qu’elle n’a pas envie, qu’elle ne veut pas.
Quand je lui demande pourquoi, elle répond « parce que », « je n’ai pas envie ».
Je lui rétorque que je n’y crois pas, que tous les enfants ont envie d’apprendre à faire du vélo.
Elle est surprise, et me regarde intriguée.
Je lui propose de la tenir tout le long de l’exercice si elle en a envie.

Elle accepte… je lui dis : « bravo, tu vas voir, on va s’amuser ».

Voici l’échelle de petits pas que je mets en place avec elle :
– faire un aller assise sur la selle, et avancer en poussant avec ses pieds
– faire un retour identique en regardant droit devant elle
– faire le parcours plusieurs fois en regardant droit devant elle et en pédalant, de mon côté, je la tiens par la selle

A chaque étape réalisée, je vais célébrer avec elle et lui faire prendre conscience des progrès.

Je lui donne une consigne claire : regarder droit devant elle et fixer le rond vert dessiné sur le mur en face de nous. Et je lui explique que c’est pour lui permettre de garder son guidon bien droit afin que le vélo soit stable.

Elle accepte de le faire, je l’accompagne sur les quelques mètres du parcours.
Je l’encourage sur toute la distance à parcourir.
Une fois arrivée, je la félicite d’avoir réussi et lui demande de faire sonner la sonnette de son vélo pour célébrer ce 1er aller.
Elle est ravie et le fait avec plaisir.

Je lui propose de repartir dans l’autre sens pour faire le retour.
Elle dit oui, dans ma tête, je me dis que c’est une 1ère victoire, son envie est là et a dépassé son blocage initial.

Le retour se passe très bien, elle fixe la porte vitrée, le guidon reste droit, le vélo stable.
Arrivée au bout, je la félicite de nouveau et lui dit de faire sonner sa sonnette pour féliciter la championne. Un sourire aux lèvres, elle le fait plusieurs fois, me regarde et me dit : « Encore !».

C’est gagné, elle est rassurée et a envie de faire des allers-retours de vélo.

Avant chaque départ, je lui demande de me rappeler la consigne.
Elle est euphorique, se met debout sur les pédales, pédale de plus en plus vite.
Je suis toujours à ses côtés mais lâche le vélo de temps en temps.
Je l’encourage toujours, la félicite et lui dis d’utiliser sa sonnette à chaque fin de parcours pour féliciter cette grande championne. Elle se prend au jeu, rigole et ne veut plus arrêter…

Au bout de 20 minutes, elle part avec les autres élèves dans la grande cour de récréation.
Elle me demande de l’accompagner car elle veut elle aussi faire le tour de la cour en vélo.
Je reste à côté pour la rassurer mais lâche le vélo de plus en plus souvent.
Je lui montre mes bras qui ne tiennent pas le vélo, elle a sourire jusqu’aux oreilles.

Elle est fière d’elle, elle est heureuse, c’est gagné !!

A la fin de la séance, elle est venue me voir et m’a dit le sourire aux lèvres : « c’était trop bien le vélo ! »

Mon objectif était atteint : lui redonner confiance en elle, lui montrer qu’elle était capable et qu’elle prenne du plaisir pour avoir envie de recommencer.

Elle a même dépassé l’objectif de la séance car en moins de 30 minutes, elle a fait du vélo sur plusieurs mètres sans que je la tienne.
Elle était tellement boostée par les progrès qu’elle faisait que le résultat a dépassé les espérances !!

Vous l’avez bien compris : décomposer le chemin en petits pas atteignables et célébrer chaque progrès sont les 2 clés de la réussite !

 

Si cet article vous a inspiré, partagez-le 😉

 


Laisser un commentaire