Aude Froger Coach

Apprendre à écouter ses besoins

Sais-tu écouter tes besoins ?
Sais-tu les accueillir et les combler ?

Et si je te dis qu’écouter tes besoins est le premier pas vers ton bien-être, qu’en penses-tu ?

Non seulement, tu vas te sentir mieux, plus épanoui(e), mais tu vas également pouvoir davantage aider les gens que tu aimes…

Si tu veux savoir comment faire, regarde la vidéo et pense à mettre un like 😉

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo !

C’est Aude du blog apprendre-avec-plaisir.fr. Dans cette nouvelle vidéo, justement aujourd’hui, j’ai décidé de te parler de comment apprendre à t’écouter et à écouter tes besoins.

Si tu ne l’as pas encore fait, je t’invite à télécharger mon ebook : « J’aime faire mes devoirs ! » qui est un guide pratique à l’attention des parents pour que le moment des devoirs soit plus un moment de partage avec ton enfant qu’un moment conflictuel. Tu peux également t’abonner à ma chaîne YouTube Apprendre avec plaisir pour pouvoir recevoir les prochaines vidéos.

Alors, comme je te le disais dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais t’apprendre à t’écouter et à écouter tes besoins. Alors pourquoi est-ce important d’écouter tes besoins ? Tu peux te dire au moment où je te parle : « ouais, mais s’écouter, penser à moi, c’est vraiment égoïste. Moi, on m’a appris à penser aux autres. »

Alors justement, ce que je veux te faire passer comme message aujourd’hui c’est qu’apprendre à t’écouter et à écouter tes besoins, c’est le contraire d’être égoïste. Tout simplement parce qu’à partir du moment où tu vas t’écouter et écouter tes besoins, tu vas te sentir bien, tu vas te sentir plus en harmonie avec toi-même. Et à partir de là, tu vas être mieux.

Quand tu es bien et que tu es en relation avec les autres, comment cela se passe ? Quand toi, tu es bien, comment cela se passe avec tes enfants ? Comment cela se passe à ton travail ? Comment cela se passe avec tes amis ?

À mon avis la réponse c’est : cela se passe plutôt bien. Eh bien justement, c’est cela qui est important à retenir.

Alors que quand tu te sens mal, comment cela se passe avec tes enfants ? Comment cela se passe à ton travail et comment cela se passe avec tes amis ?

Eh bien, tu as tendance à être irritable, énervé. Tu vas voir toutes les choses qui ne vont pas dans ta journée.

Donc justement, ce que je vais t’expliquer aujourd’hui, c’est qu’apprendre à t’écouter et à écouter tes besoins, cela va te permettre de te sentir bien. Et à partir du moment où toi tu te sens bien, c’est loin d’être égoïste parce qu’au contraire, cela fait du bien à la collectivité. Quand tu es bien, tu es bien avec les autres et tout se passe bien. Et en plus, tu peux montrer aux autres l’exemple et les inspirer.

Alors maintenant comme tu as compris cette chose qui est vraiment une chose essentielle, te faire plaisir, ce n’est pas du tout égoïste. Au contraire, c’est penser aux autres. Parce que pour pouvoir justement aussi aider les autres, comment veux-tu pouvoir aider les autres si tu ne te sens pas bien toi-même.

J’aime prendre cet exemple régulièrement, c’est dans l’avion. Quand on te présente le masque à oxygène, la majorité des mamans en tout cas, quand on leur pose la question : « alors à ton avis quand le masque à oxygène tombe est-ce que tu le mets en premier sur ton enfant ou est-ce que tu mets en premier sur toi ? » De suite c’est : « ah, je vais le mettre en premier sur mon enfant. »

Eh ben non au contraire ! Dans l’avion ce qu’ils t’expliquent, c’est qu’il faut d’abord te mettre le masque à oxygène sur toi pour être en état de pouvoir aider ton enfant. Parce que si tu as mis un masque à oxygène sur ton enfant et que toi tu meurs, cela ne sert à rien.

C’est vraiment un exemple qui me frappe à chaque fois pour dire tu vois : d’abord pense à toi, occupe-toi de toi, sois bien avec toi-même et après, tu pourras aider les autres à être bien eux.

La question maintenant, mais comment tu fais pour t’écouter et écouter tes besoins ? Alors, je vais te donner quelques astuces justement pour savoir comment les accueillir et les identifier.

La première chose à faire c’est quand tu ne te sens pas très bien justement, tu te poses et tu te dis : « tiens, comment je me sens ? Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur de moi ? Quels sont mes sentiments ? Est-ce que je suis en colère ? Est-ce que je me sens seul ? Est-ce que je suis frustré ? Est-ce que je suis triste ? » C’est prendre le temps de sentir ce qui se passe à l’intérieur de toi et de pouvoir nommer justement ces émotions ou ces sentiments.

Alors la deuxième étape c’est de comprendre. C’est-à-dire, là tu as la première couche de l’iceberg, ce sont les sentiments et les émotions. Je me sens en colère. Je ne me sens pas comprise, très bien. Mais qu’est-ce qui se passe derrière, en fait ? De quoi aurais-tu besoin ?

En grattant, tu vas pouvoir te rapprocher de tes besoins. De quoi j’aurais besoin ? J’aurais besoin d’écoute. J’aurais besoin d’attention. J’aurais besoin de connexions avec les autres. Tu vois, c’est réfléchir toujours à cela. Comment je me sens ? Et ensuite « pourquoi », de quoi j’aurais besoin en fait ? Qu’est-ce qui fait monter cette frustration ? De quoi j’aurais besoin ?

Et à partir du moment où tu as identifié tes besoins, c’est déjà plus facile de pouvoir les nourrir. Et je te rappelle que nourrir tes besoins, c’est de ta responsabilité et ce n’est pas de la responsabilité des autres ni de ton conjoint ni de tes enfants ni de tes amis. Je sais que ce n’est pas forcément facile à entendre, mais j’avais fait une vidéo là-dessus, c’est comment remplir son réservoir affectif.

Une fois que tu as identifié tes besoins, cela va être comment je vais pouvoir faire pour les nourrir et les combler. Évidemment pour pouvoir apprendre à combler tes besoins et les nourrir, il va falloir que tu te fixes un objectif inatteignable, sinon cela ne va pas marcher. Donc, c’est : quel est le plus petit pas que je pourrais faire pour pouvoir justement nourrir ses besoins ?

L’intérêt, c’est de faire un petit pas que tu peux réaliser toi-même pour te montrer que tu es capable et ensuite tu pourras chaque jour où en fonction de ton rythme te mettre un pas différent.

Alors par exemple un petit pas pour pouvoir t’aider à nourrir ton besoin de connexions aux autres quand tu te sens seul, tu te dis : « tiens peut-être qu’à partir de demain, je peux organiser un petit goûter à la maison avec une amie une fois par mois, ou peut-être que je peux envoyer un message à cette amie quand j’en ai besoin et je sais que j’aurai un retour, peut-être que je peux organiser un soir par semaine, un moment en famille où on est tous ensemble où on se parle. »

C’est à toi de voir le petit pas qui te correspond le plus qui te parle justement. Donc, ressens bien ce qui se passe à l’intérieur de toi ; le petit pas qui te parle et le petit pas qui est réalisable pour toi, toujours quelque chose de réaliste.

Alors, j’espère que tous ces conseils t’ont été utiles, que tu vas les mettre en application dès à présent. Pense à cela, cela ne va pas : qu’est-ce qui se passe à l’intérieur de moi ? Comme cela, tu vas voir que tu pourras progressivement prendre plus soin de toi, t’écouter et cela va vraiment changer beaucoup de choses dans ta vie et dans ton entourage.

Je t’invite à liker cette vidéo, à la partager et surtout laisse-moi des questions si tu en as sous la vidéo. Tu peux bien sûr t’inscrire à ma chaîne YouTube Apprendre avec plaisir pour recevoir les prochaines vidéos ou me suivre sur le blog apprendre-avec-plaisir.fr.

Très bonne journée et à bientôt !

Aude Froger
Praticienne en psychopédagogie et Coach en développement personnel


Laisser un commentaire