psychopédagogie positive

Comment « choisir » plutôt que « subir « 

« Il faut que je fasse ci… Je dois ranger ça… »
« Je dois m’occuper de… Il faut que j’aille… »

Je suis certaine que ces expressions vous sont familières !!
Et je parie aussi que ce n’est pas toujours un plaisir de le faire 😉

Dans cette nouvelle vidéo, je vais vous expliquer comment faire pour choisir de faire les choses au lieu de les subir.

Cette notion est très important car elle permet de porter un autre regard sur la tâche à faire.
Elle permet de réintroduire le choix dans votre vie et donc d’en redenir acteur.

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je suis Aude, du blog apprendre-avec-plaisir.fr.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à télécharger mon ebook : « J’aime faire mes devoirs ! » qui est un guide pratique à l’attention des parents pour que le moment des devoirs soit plus un moment de partage et d’échange avec ses enfants plutôt qu’un moment conflictuel.

Dans cette nouvelle vidéo, j’ai décidé de vous parler d’apprendre à choisir plutôt que de subir. Qu’est-ce que j’entends par là ? Dans la vie de tous les jours, on utilise beaucoup les expressions : « il faut » ; « je dois »

Par exemple, il faut que je fasse mes devoirs ; je dois préparer à manger ; il faut que j’aille au sport. Dans ces petits mots « il faut »  « je dois », on sent de suite la notion de contrainte et de corvée. Or, par exemple si on prend l’exemple du sport, c’est moi qui ai choisi de m’inscrire au sport et de faire cette activité.

Donc bien sûr, il faut que j’y aille et ce soir je n’ai pas envie, je préfère être sur le canapé. Mais pourquoi je vais choisir d’y aller ? Et vous allez voir que le fait de choisir va changer complètement la sensation par rapport à cette activité. Pourquoi je vais choisir d’aller au sport ? Qu’est-ce que cela va bien m’apporter d’y aller ?

Pour l’instant, je sens la contrainte, mais qu’est-ce qui va se passer après une fois que j’y serai allée ? Une fois que je serai allée au sport, comment je vais me sentir ? Je vais me sentir en pleine forme, libérée physiquement, libérée mentalement. Je vais avoir été connectée aussi, connectée à plein de gens parce que j’aime aller là-bas. Je vais rencontrer du monde. Je vais être fière de moi parce que je vais avoir tenu mes engagements. Je vais me sentir bien dans mon corps. Tout cela, ce sont les sensations que je vais avoir une fois que je vais y être allée.

Par exemple, quand vous vous dites : « tiens, pourquoi je vais aller au sport. Il faut que j’y aille. » Dès que vous entendez ce mot « il faut » « je dois », un petit électrochoc dans la tête, il vous dit : « attention ! Pourquoi je choisis d’y aller ? » Parce que cela va nourrir certains de mes besoins, le besoin de prendre soin de moi, le besoin de me sentir connectée aux autres, le besoin de me sentir fière et épanouie dans mon corps.

Alors cette notion, elle est très importante en tant qu’adulte, mais elle est aussi très importante à communiquer à vos enfants. On va prendre des exemples plus concrets pour les enfants : « maman, il faut que je range ma chambre, mais je n’en ai pas envie. »

Tiens alors, pourquoi est-ce que tu pourrais ranger ta chambre ? Pourquoi est-ce que tu choisis de ranger ta chambre ? Comment tu vas te sentir une fois qu’elle sera rangée ? Et cette sensation, votre enfant, il va être capable de vous la décrire parce qu’effectivement c’est quand même beaucoup plus agréable d’aller dans une chambre rangée que dans une chambre en bazar.

C’est quelque chose que je vis souvent avec ma fille. Sa chambre est en bazar. Elle a envie de la ranger, mais c’est trop de contraintes. Elle ne sait pas par où commencer. Elle voit de suite le travail qu’il y a à faire. Alors, je lui dis : « pourquoi tu choisis de la ranger ? » Parce qu’on a toujours le choix, on peut laisser la chambre en bazar ou on peut choisir de la ranger.

Et choisir de la ranger, c’est choisir de faire des choses bonnes pour nous. Parce qu’elle va se sentir bien après. Elle va rentrer dans une chambre qui est rangée, qui est beaucoup plus agréable. Elle va être fière d’elle d’avoir une chambre propre, d’avoir réussi à ce que tout soit ordonné. Elle va se sentir aussi en sécurité. On dort tellement mieux dans une chambre toute propre, rangée, aérée que dans une chambre tout en bazar.

Donc, toujours faire prendre conscience à son enfant de ce qu’il va y avoir après. Pourquoi choisit-on de le faire ? C’est la même chose pour les devoirs, pourquoi je choisis de faire mes devoirs ? « Parce que maman, il faut que je rentre. Il faut que je fasse des devoirs. Il faut que je fasse mes devoirs. Je dois faire mes devoirs. »

D’accord, pourquoi tu choisis de faire tes devoirs ? Parce que déjà, une fois que tu les auras faits, tu seras libéré. Tu seras libre. Tu pourras faire autre chose. Une fois que tu les auras faits, tu seras en sécurité. Tu te seras mis en sécurité. Tu sauras que demain, tu pourras aller à l’école et que tout sera prêt. Ce sera OK avec la maîtresse, tu auras fait tes devoirs.

Donc, tout cela, ce sont des notions vraiment très importantes. J’insiste sur le fait qu’il faut bannir le « il faut », il faut bannir le « je dois » et il faut penser à dire « je choisis parce que » cela va m’apporter cela. Et à partir de ce moment-là, on fait cette action plus du tout dans les mêmes conditions.

Je suis sûre que cette vidéo vous a plu et vous a parlé parce que ce sont des mots que vous devez utiliser souvent. Transmettez ce message de choix à vos enfants. On est 100 % responsable de sa vie. On fait des choix et les choix qu’on fait doivent être faits pour nourrir nos besoins et nous sentir mieux après.

Je vous invite à liker la vidéo, à la partager, à partager ce message au plus grand nombre de personnes possible : choisir plutôt que subir. N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube pour pouvoir me suivre.

À bientôt !

recherches utilisées pour trouver cet articlefaire mes devoirs

Laisser un commentaire